G à K

Jean -Paul GADANT est retraité et passionné d’histoire et de Paris. Il organise depuis longtemps des sorties culturelles, en particulier pour Poissy Rando.

Il propose l’une de celle-ci à l’Université populaire à Saint-Germain-des-Prés en décembre. En voici l’alléchante programmation: SORTIE CULTURELLE UNIPOP- MARDI 10 DECEMBRE 2019


Jean-François GANIVET , enseignant retraité , participe depuis 2010 à divers séminaires de recherche universitaire ( philosophie mais aussi sociologie , anthropologie ) dans le cadre de l’ École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris . Il anime depuis 2 ans un « atelier philosophie » à Chambourcy.

L’atelier propose  des sujets d’actualité, d’éclaircir et de préciser les problématiques en prenant soin d’être accessible à tous. L’animateur s’inspire de différents apports philosophiques mais aussi d’autres sciences – les sciences sociales, en particulier – et de la littérature . Il s’agit de permettre à chacun une réflexion personnelle élargie mais aussi de partager informations et opinions, l’exposé étant suivi d’un débat.

Au 1er trimestre le cours portera sur la figure de l’étranger.

1- L’étranger en soi , en l’autre et dans le monde. approches anthropologiques et philosophiques générales

2-  » CHEZ NOUS » , se sentir ailleurs ; venir d’ailleurs. Étude des déplacements « mondialisés »

3- » CHEZ EUX  » : transiger , s’adapter , idéaliser . étude des déplacements (suite) . Questions morales et relations interculturelles .

Un atelier philosophique.docx présentation générale

Les cours de philosophie 2019

La figure de l’étranger . Université populaire de Poissy

CITATIONS LA FIGURE DE L ETRANGER

Au 2e trimestre, il aborde en deux séances des  questionnements contemporains de la démocratie, à partir de l’œuvre d’Alexis de  Tocqueville.

Au 3e trimestre, il verra comment « marcher et philosopher » en même temps. Nul doute que beaucoup pratiquent déjà!

Il s’associe d’autre part à Marie-Dominique CARADEC  pour s’interroger sur la solitude de l’homme moderne, entre littérature et philosophie.



Danièle HEDOU a soutenu une thèse sur Bergson à l’Institut catholique de Paris Après avoir été directrice d’hôpital, elle a repris des études de philosophie pendant sa retraite.

Elle présentera une intervention sur Bergson.



m holzman.jpgMarie HOLZMAN s’est trouvé impliquée dans la vie politique et sociale de la Chine contemporaine après avoir passé une dizaine d’années en Extrême-Orient dans les années 1970, et ne s’en est plus jamais éloignée. Observatrice des évolutions de ce pays complexe et souvent surprenant, elle a assisté à la grande transition qui a permis aux Chinois de quitter la période idéologique du régime maoïste (1949 à 1976) pour se jeter dans le tout-économique qui les a menés à la prospérité actuelle. Ces grands bouleversements ne se sont pas faits sans peine ni victimes collatérales sur lesquelles Marie Holzman a publié de nombreux ouvrages tels que « Wei Jingsheng, un Chinois inflexible » (Bleu de Chine ), « Lin XIling, l’indomptable » (Bayard éditions) ainsi que des traductions de son auteur favori, Liao Yiwu : « Dans l’empire des ténèbres », « L’empire des bas-fonds », « Quand la terre s’est ouverte au Sichuan » et, cette année « Des balles et de l’opium ».

Elle se propose d’évoquer « la Chine et ses multiples ethnies »

La Chine est un empire de par ses dimensions, la multiplicités de ses paysages, l’étendue de ses fleuves, mais aussi par la diversité de ses ethnies.
Situées généralement aux confins de la Chine, dans des régions peu accessibles, des peuples aux cultures et aux langues qui n’ont rien à voir avec le chinois ont vécu là depuis des siècles. Comment se passe aujourd’hui cette cohabitation ?


 

Pierre JEANVOINE est ingénieur de formation,  et a effectué toute sa carrière dans la filière R/D du Groupe Saint-Gobain, où il était spécialisé dans les matériaux élaborés à haute température:céramiques industrielles, verres, énergies décarbonées , sur lesquelles il est consultant, en même temps qu’enseignant bénévole en mathématiques.

Il interviendra au 2e trimestre sur ce thème:

le verre, histoire, procédés, verre plat, tendances actuelles (smart windows, écrans LCD…), aspects énergétiques, émissions, pollution…

.



Michel KAPLAN



r jouan.jpgRoger JOUAN est un conférencier connu et apprécié depuis de longues années à Poissy, ainsi qu’un homme de théâtre qui a fréquenté les plus prestigieux. Il anime un café littéraire à l’Atelier des Arts.

Il propose au 1er trimestre trois thèmes concernant la musique de scène:

  • Offenbach, à l’occasion du centenaire
  • Erik Satie, de sa vie misérable à Montmartre… à ses triomphes au Théâtre du Châtelet et au Théâtre des champs Élysées. Mais il  restera dans la misère.
  • le music-hall et les cabarets, de Londres à Paris et Montmartre

Et au 2e trimestre, il présentera la vie et la politique de Raspoutine.


Salvador JuanSalvador JUAN, après avoir soutenu une thèse à l’université de Paris VII-Jussieu sur le mouvement écologiste et l’habitat solaire (en 1985), et après avoir passé 17 ans comme Assistant puis Maître de conférences à l’université de Paris Dauphine, est, depuis 1999, Professeur de sociologie, chercheur au CERReV et directeur du master Changements institutionnels, risques et vulnérabilités sociales à l’université de Caen Normandie.

Il a créé, et dirige actuellement, la collection Sociologies et environnement aux éditions L’Harmattan. Il a été titulaire en 2008 d’une Chaire Unesco D’Études sur le Développement (Fondation Sud-Nord) à l’Universitat de Valencia en Espagne. Il a dirigé, durant 3 ans, le versant sociologique d’un grand programme européen de recherche sur les littoraux (LICCO) en accompagnement du Conservatoire du littoral.

Il a publié des dizaines d’articles et écrit ou dirigé une quinzaine d’ouvrages (surtout aux Presses Universitaires de France, chez L’Harmattan, chez Eres et aux éditions du Bord de l’eau). ( pour plus d’informations, voir le site : http://www.salvadorjuan.net/ )

Il va traiter au 2e trimestre le rapprochement possible entre sociologie et anthropologie avec l’application de l’approche anthropologique à l’interprétation de l’art préhistorique. Puis il posera la question qui angoisse tout le monde:   « Transition ou effondrement écologique? »