L à O

DSC08712Roger LAAGE  a été professeur de chimie en mathématiques spéciales (PC*). Passionné de chimie, il refuse de se laisser enfermer dans une spécialité, préférant contempler le monde dans toutes ses dimensions.


Danièle LACASA a été chercheuse scientifique et enseignante au niveau master et doctorat en Biologie Cellulaire à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale et d’enseignement à l’Université Pierre et Marie Curie (Sorbonne Université). Elle a participé à de nombreux congrès internationaux. Elle a encadré des étudiants en Master et en Doctorat. Actuellement, elle est consultante scientifique auprès d’une start-up, et participe à la diffusion de la culture scientifique vers un large public.

Elle propose des cours actualisés sur l’origine du vivant et l’épigénétique, aussi bien en salle Robespierre que pour le public de Centre Malraux.



s200_simone_jeanne.lafleuriel-zakri.jpegSimone LAFLEURIEL-ZAKRI est une historienne française passionnée de géopolitique qui a épousé le calligraphe syrien Naaman Zakri. Elle partage sa vie entre Paris et Alep tout en contribuant, par ses écrits et ses interventions médiatiques, à une meilleure connaissance du monde arabe. Son  dernier roman paru, « La botaniste de Damas », foisonne de personnages célèbres,  avec une méticuleuse précision dans les  détails , il  retrace en même temps l’époque des mercenaires, des croisés et des luttes sanglantes et confessionnelles d’une région vouée de toute évidence, de tout temps, à la turbulence et l’agitation.(cf article de l’Orient le Jour 14/08/2019). Elle termine actuellement un ouvrage sur Agatha Christie.


Gérard LAFLOTTE a été cadre de l’automobile à PSA. Il est le président de la section vidéo de l’Association Sportive et culturelle Peugeot-Citroën Poissy (ASCAP) et de l’association bibliothèque des malades du CHI de Poissy.

Passionné de cinéma, il présentera les films du ciné-club sous leur aspect technique, tandis que Miriam Meier les insérera dans leur contexte historique.



Ascensio LARA est un ingénieur civil  ayant dédié sa vie professionnelle  au métier-passion de grands ouvrages d’infrastructure hydrauliques: barrages, hydroélectricité, transferts d’eau et protection contre les crues.
Mais il est aussi tombé  très jeune dans  le creuset des mots, dont il a eu toujours plus envie de suivre le voyage  à travers le temps et l’espace. Son métier l’a conduit à travers le monde, le mettant en contact avec d’autres langues et cultures qui n’ont fait que renforcer cette passion.


IMG_1320Claude LARCHER est  retraité de l’ industrie automobile (PSA)  et est depuis toujours passionné  par l’horlogerie. Il s’occupe de l’association nationale (reconnue d’utilité publique ) AFAHA – association française des amateurs d’horlogerie ancienne- et s’intéresse à  la restauration de pièces anciennes.


20190417_143410 (2)Michel LEFEBVRE, professeur certifié hors classe de mathématiques récemment retraité, a étudié l’acoustique au laboratoire d’acoustique musicale de l’université Paris 6 auprès d’Emile Leipp, directeur de recherche au CNRS, considéré comme le fondateur de l’acoustique musicale. Il  est également violoniste amateur de bon niveau et participe régulièrement à des concerts de musique de chambre. Il s’intéresse beaucoup à l’histoire des mathématiques, histoire qui traverse depuis des millénaires toutes les civilisations et crée un lien unique entre elles.


Jean LE FLOCH est cadre retraité  spécialisé en électrotechnique et en formation professionnelle sur le risque électrique. Il est animateur en milieu scolaire au sein de l’association  « École et Vie Locale », sur la Connaissance de l’Entreprise, le Savoir Être citoyen et les Risques Spécifiques aux Réseaux Sociaux. Membre du conseil d’administration du Cercle d’Études Historiques et Archéologiques de Poissy (CEHA), il y assure la responsabilité et l’animation des sections «  Généalogie » et « Numismatique ». Il rédige en 2006 l’ouvrage « L’atelier monétaire de Poissy », édité par le CEHA, qui a obtenu la mention spéciale par le jury du Prix du livre d’histoire locale décerné par le Conseil Général des Yvelines.

Ils’adresse cette année plus particulièrement au public du Centre social Malraux  sur ses thèmes de prédilection:

au premier trimestre:

– Initiation à la généalogie.

– Les cartes postales anciennes et la généalogie.

– Initiation à la numismatique.

Et ensuite:

– Les risques spécifiques à l’utilisation d’Internet  » Internet pas très Net  »

– Le savoir être dans le vie quotidienne..



L’association LINGUARIK est bien connue depuis dix ans à Poissy. Elle organise tous les ans de nombreuses activités d’échanges culturels avec la Russie. Elle a conclu avec l’Université populaire un partenariat, que nous espérons long et fructueux, et viendra plusieurs fois au cours de l’année nous présenter divers aspects de la Russie. Les membres de l’Université populaire sont invités à assister gratuitement aux activités organisées en commun hors de nos cours.

Dans le cadre des Journées du Patrimoine: Maison Melnikov, Moscou – Villa Savoye, Poissy : exemple du jumelage entre les monuments français et russes. Avec Vlada Boussyguina, Chargée des archives, Centre des archives de la Cité de l’architecture et du patrimoine.

En 2016,  4 monuments français ont signé  des conventions de jumelages avec 4 monuments russes. Parmi eux se trouvent  la villa Savoye de Le Corbusier et la maison Melnikov à Moscou, monuments emblématiques de l’architecture moderne, datant toutes deux de la fin des années 1920.
Qui était Constantin Melnikov ? Quelle est la particularité de la Maison Melnikov à Moscou ? Pourquoi ces deux monuments ont été choisis pour le jumelage ? Vlada Boussyguina (Traven), chargée d’étude documentaire à la Cité de l’architecture & du patrimoine, vous apportera des explications lors de la conférence organisée dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.
Vlada Boussyguina (Traven) est architecte-urbaniste de formation, diplômée de l’Institut d’architecture de Moscou (MARKhI) et docteure en architecture (Université Paris 10).MM_petit.jpg

 pour le 150ème anniversaire de l’écrivain Ivan Bounine, prix Nobel de littérature en 1933, avec Xavier Lemaître

 Dans le cadre de l’année de Gaulle: histoire du régiment Normandie-Niemen, symbole de l’amitié franco-russe. Créée en 1942 sur l’initiative du Général de Gaulle, ce régiment a combattu sur le front de l’Est et est rentré en France le 20 juin 1945. Cette année nous fêtons le 75ème anniversaire de son retour en France.

 Cinéma russe contemporain, en lien avec le festival du cinéma russe . possibilité de projection à Pandora, Achères

collection Morozov de la galerie Tretyakov dans le cadre de l’exposition à la fondation Louis Vuitton Avec Catherine de Vaucorbeil. Sur Zoom

Suivez les actualités sur www.linguarik.com et https://www.facebook.com/Linguarik/



daniele lochakDanièle LOCHAK est professeure de droit public émérite de l’université de Paris Nanterre où elle a eu la responsabilité du master « Droits de l’homme » et assumé la direction du Centre de recherches et d’études sur les droits fondamentaux (Credof). Engagée de longue date dans le milieu associatif, elle a été présidente du Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigré·e·s) et vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme, deux associations dans lesquelles elle est encore très active.                               Ses recherches et ses principales publications portent sur la théorie générale des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, le droit des étrangers et les politiques d’immigration, les discriminations, les usages sociaux du droit.
Son sujet: « Les politiques migratoires : la France et l’Union européenne » : Comment la « maîtrise des flux migratoires » et le contrôle des frontières sont progressivement été érigés en objectif primordial en France comme dans l’ensemble de l’Union européenne, au prix d’atteintes croissantes aux droits fondamentaux des personnes migrantes.
Le plan de son intervention: DL-universite- Poissy-Plan


Francis LOUIS a étudié le chinois à Taïwan et y a commencé sa carrière professionnelle, poursuivie ensuite en Chine continentale et dans d’autres pays  où il a mené une carrière d’administratif de chantier  avant de devenir DRH d’une société de mécanique dans la Nièvre pendant 15 ans et juge prud’homal.
Passionné par la Chine, il fera une conférence sur Taïwan qu’il connaît si bien.

Nous avons eu, avant le déclenchement du confinement, l’occasion de parler de l’histoire de Taïwan du XVIème siècle jusqu’au moment où le Japon qui avait occupé l’île depuis 1895, la remettait au gouvernement légal de la Chine, en 1945.
La période qui débute (1949) avec l’arrivée sur l’île du Président de la République de Chine – Chang Kai shek- et deux millions de personnes de son administration et de son armée défaite dans la guerre civile est captivante.
Cela a commencé comme la dictature d’un Président et d’un parti -le Kuo Ming Tang- qui feignaient de croire qu’ils pourraient « reconquérir le continent » (du point de vue de Taïwan, « le continent » signifie la terre chinoise, de l’autre côté du détroit).
Peu à peu, dans un environ asiatique troublé (la guerre des îles -Quemoy et Matsu-, la guerre de Corée, la guerre du Viet Nam) Taïwan perd tout : la reconnaissance internationale, son siège à l’ONU. Pourtant se met en place une industrialisation de l’île et certaines réformes qui portent leurs fruits alors que le continent connaît, après des désastres comme « le grand bond en avant », la terrible « révolution culturelle ».
A la mort de Chang Kai shek, son fils (Jiang Jing Guo), lui succède.
L’industrialisation de l’île se confirme. L’éducation est un succès.
Avec Jiang Jing Guo débute (lentement) le processus de démocratisation et de taïwanisation (les habitants de l’île remplacent les « continentaux » dans les postes clés).
A ce jour, et après que l’on en soit au quatrième président démocratiquement élu (actuellement il s’agit d’une femme Tsaï Ying wen), ce pays de 23,8 millions d’habitants est la seule véritable démocratie dans le monde culturel chinois. Isolé par Pékin, méconnu par l’OMS, Taiwan fut le pays qui eut la meilleure gestion de la pandémie (8 décès). Confronté actuellement à un danger de main mise brutale (comme à Hong Kong) du « continent » , Taïwan refuse absolument le programme de Pékin « un pays, deux systèmes » car il apparaît que c’est un leurre.
Les démocraties occidentales soutiendront-elles ce pays ?
J’espère vous donner ainsi une meilleure connaissance de la belle île (isla formosa).
documentation annexe: TWN UPP


José MAIGRE a été professeur pendant une bonne partie de sa vie active en détachement au Ministère des Armées, et en particulier à Saint-Cyr dont il a été proviseur. Il a suivi une session de l’IHEDN  (Institut des Hautes Études de la Défense nationale)et a été pendant dix ans membre du trinôme académique pour l’académie de Versailles. Il a fait des recherches d’histoire dans les archives de l’armée. Il a été conservateur du musée du lycée militaire et a participé à plusieurs émissions à la radio et à la télévision où il a collaboré avec Stéphane Bern dans « Secrets d’Histoire ». Il est Bibliothécaire-archiviste de la Commission française d’Histoire militaire au château de Vincennes depuis 2011 et secrétaire du comité de Poissy du « Souvenir Français ». il a écrit plusieurs ouvrages et articles, dont celui en cours de bouclage sur Les trois siècles de Saint-Cyr pour les éditions Perrin  qui est à la base de la conférence qu’il propose.



MalsagneStéphane MALSAGNE est agrégé et Docteur en Histoire; il enseigne à Sciences-Po. Il est spécialiste de l’histoire du Moyen-Orient et du Liban et auteur de quatre livres:

  • Fouad Chéhab, une figure oubliée de l’Histoire libanaise, Karthala, 2011.
  • Louis-Joseph Lebret. Journal au Liban et au Moyen-Orient, Geuthner, 2014.
  • Charles-Eudes Bonin (1865-1929), explorateur-diplomate, Geuthner, 2015.
  • Sous l’œil de la diplomatie française. Le Liban de 1946 à 1990, Geuthner, 2017 (prix Diane Potier-Boès de l’Académie française)

En lien avec l’ouvrage qu’il vient de publier avec Dilma de Klerc: Le Liban en guerre, 1945-1990, Belin,  il nous offre au 2e trimestre deux conférences sur les thèmes suivants:

Les origines du Liban moderne (1860-1943)

Le Liban de l’indépendance à la guerre civile (1943-1990)

Elles seront suivies d’une dédicace, en partenariat avec la librairie du Pincerais.



DSC08677Miriam MEIER est professeur agrégée d’histoire à la retraite. Après avoir enseigné au Lycée français de Milan, elle est passée au lycée Le Corbusier de Poissy. Depuis quelques années, elle anime les « Causeries Historiques » à la suite de Bernadette Dieudonné.

Le programme de cette année porte sur la première moitié du XIXe siècle en France et en Europe.planning 1e moitié XIXe s

reprise des conférences de l’an dernier sur la Révolution.

1- la crise finale de l’Ancien Régime,  documents complémentaires : docts à transmettre 

cahier abrégé 

2- 1789 l’année lumière: docts pr sitechrono Revchrono.jpg

Voici la bibliographie utilisée, qui sera complétée au fur et à mesure des chapitres: bibliographie pour site

ch 2: 1789, documents annexes: docts pr site

ch3: la monarchie constitutionnelle: docts mon cntlle site

ch 4: les débuts de la 1e République: docts pr site

ch 5: la Terreur La Terreur- docts pr site;  Bibliographie consultée pour la Terreur Comparaison sommaire des parcours de Danton et Robespierre

documents pour la 2e séance sur la Terreur: La Terreur2-docts

ch 6: la Convention thermidorienne

ch 7: Le Directoire: chronologie complémentaire: chrono

ch 8: les guerres révolutionnaires (1)Europe_1792_maxi

les guerres révolutionnaires (2): la guerre de Vendéeg vendéechrono vendée

et la bibliographie: Les guerres révolutionnaires- bibliogaphie

ch 9: la contagion révolutionnaire en Europe

bibliographie: bibliogaphie contagion révolutionnaire

*****

Elle anime avec Gérard LAFLOTTE le ciné-club historique.



s200_ian.millmanIan MILLMAN a enseigné l’anglais en IUT. C’est le spécialiste en France du peintre Georges de Feure, appartenant au courant de l’Art nouveau, sur lequel il a publié à diverses reprises. il a aussi organisé des expositions, par exemple au Musée Maurice Denis de Saint-Germain-en-Laye. Il partage sa vie entre la France et le Japon.


DSC08698Geneviève NOËL a enseigné en Lettres classiques au collège. Elle assure depuis de nombreuses années des cours de langue et littérature latines à la salle Robespierre.

Cette année, elle suivra son groupe, déjà bien avancé, et commencera un autre cours d’initiation pour les néophytes.

Latin avancé : Approfondissement de la langue latine.
Les empereurs romains vus par les auteurs latins ( textes à traduire )
groupe débutant : Découverte de la langue latine.
Les débuts de l’histoire romaine ( traduction de textes )



michele olivainMichèle OLIVAIN est professeure de lettres retraitée.  Depuis 1989, elle participe à la promotion et la mise en œuvre de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE) dans le cadre du COFRADE – Conseil français des associations pour les droits de l’enfant. Le COFRADE agit en France auprès des pouvoirs publics,
présente un contre rapport lors des auditions de la France par le Comité
ONU des droits de l’enfant à Genève.